Mossi

Poupée ethnique Mossi "biiga"

39,90 € TTC

19,95 € TTC
Référence : Stat 008
http://www.bibata-arts-africains.com/44-1027-thickbox/statuette-biiga-mossi.jpg



Poids : 0.05 Kg.
Pays d'origine : Burkina Faso.
Matiere première : bois.
Largeur : 5cm.
Hauteur : 34.50cm.
Ethnie : Mossi (Moagha).
Couleur : noire.

 

Poupée ethnique Mossi ou "Biiga" en bois. 

  

Poupée Mossi ou "Biiga" qui signifie enfant en mooré (dialecte Mossi ou Moagha). Commune aux Mossi et aux Kouroumba, cette poupée est l'œuvre des forgerons.

 

II s'agit d'une statuaire féminine qui reprend le thème de la féminité naissante, traduite par l'image de la très jeune fille qui cache son regard derrière une natte de cheveux disposée au milieu du visage. 

 

L'utilisation de ces petites sculptures est à la fois sacrée et profane.

 

Symboles de la fécondité, ces poupées sont utilisées lors de certains rituels pour exorciser l’infertilité chez certaines jeunes femmes.

 

Les Mossi sont un peuple du Burkina Faso, ainsi que de certaines régions limitrophes de pays environnants (Ghana en particulier).

 

 

 

Les poupées Mossi

 

Les poupées Mossi sont des figurines féminines qui présentent une très fine conception plastique. La forme est simplifiée à l'essentiel et représente les éléments fondamentaux de la figurine avec équilibre et légèreté

 

Le cou est fort long et l'absence des bras renforce la primauté d'autres parties du corps, à savoir les seins et la tête, synonymes les uns de gestation, l'autre de statut, suggéré par la forme de la coiffure.

 

La décoration punctiforme reproduit le tatouage des jeunes filles et la déformation mammaire correspond à la technique du "peebo" qui consiste à allonger les seins de l'accouchée pour faciliter la montée de lait.

 

La petite fille qui le reçoit de ses parents emporte, une fois mariée, le biiga dans son foyer conjugal. Tantôt jouet, tantôt objet magico-religieux aux fonctions multiples, elles favorisent la fécondité, protègent le nouveau né et symbolisent l'acceptation de la maternité.

 

Lors de l'accouchement, le biiga reçoit les premiers soins, avant même le nouveau né. Il reçoit de même la première goutte de lait.

 

Il convient de noter que les statues et les poupées mossies, modelées en hommage à des ancêtres-mères, des filles aînées de rois, de sœurs de rois, en quelque sorte à l'exemple du statut de " femmes de pouvoir ", étaient les interprètes des idéaux du peuple.

 

Celles-ci étaient rarement exhibées en public et elles sont trouvées dans un ensemble d'objets liés à des cultes de nature privée dont la fonction est limitée au cadre familial.

 

En savoir plus sur les MOSSI

 

 



  

Notre synthèse sur l'état général de la pièce : 

Superbe poupée au corps parcouru de scarifications typiques de l'ethnie mossie.

    


Stock: Disponible